Histoire

Le territoire de l’actuelle Moldavie est habité depuis l’Antiquité. Les fouilles archéologiques confirment une présence humaine dans ces lieux depuis l’Âge de Pierre. Durant l’Âge de Cuivre, la culturede Cucuteni-Tripolia s’est développée sur ce territoire, où l’on pratiquait l’agriculture, l’élevage, la chasse, ainsi que la poterie. Ce peuple a construit de nombreuses localités, dont certaines comptaient environ 15 000 habitants.

Au début du Moyen Âge, ce territoire fut peuplé par les tribus des Daces. Entre les Ier et VIIème siècles, il est dominé par les Empires Romain et Byzantin. À partir de 105 après J.-C., après la conquête de la Dace par l’empereur Trajan, la population autochtone est romanisée adoptant la langue et la culture avancée de l’Empire Roman. Après le départ des Romains en 271, la Moldavie est envahie par de nombreux autres peuples, y compris des Goths, des Huns, des Avars et des Slaves. En 1359, Bogdan I crée l’Etat féodal moldave.

Le Voïvodat moldave avait pour frontières les Carpates à l’Ouest, le Nistru à l’Est, le Danube et la Mer Noire au sud. La Principauté couvrait le territoire actuel, ainsi que certaines régions du territoire actuel de la Roumanie et de l’Ukraine. C'est pendant cette période, entre 1457 et 1504, que règne le plus celèbre prince de Moldavie Etienne le Grand.

Finalement, les princes de Moldavie ne peuvent plus résister aux invasions répétées des Tatars de Crimée et de ceux de l’Empire Ottoman du XVème siècle. En 1538, la principauté devient vassal de l’Empire Ottoman, en étant imposée de payer un tribut à son nouveau suzerain. Bien que la Moldavie ait conservé une certaine autonomie, c'est l’Empire Ottoman qui désignait les Dregatori moldaves (nom donné aux dirigeants moldaves de cette période).

En 1812, suite à la signature du traité de paix entre la Turquie et la Russie à Bucarest, l’Est de la Moldavie, situé entre le Nistru et le Prut, devient une province de Russie jusqu’en 1918.

En 1918, Sfatul Tarii, autorité suprême de l’état bessarabien, décide de s’unir à la Roumanie. Cette réunification dure jusqu’en 1940, date à laquelle le pays, suite au pacte Ribbentrop-Molotov, est annexé par l’Union Soviétique. Puis la Moldavie est devenue une entité territoriale de l’URSS jusqu’au début des années 1990.

Durant l’été 1989, des manifestations ont lieu à Chișinău, suite auxquelles, le 31 août 1989, le Conseil Suprême de la République Soviétique Socialiste de Moldavie a déclaré la langue moldave (roumaine), écrite en caractères latins, langue officielle du pays. Cet événement fut suivi par les premières élections démocratiques pour le Parlement local, en février et mars 1990. Le 23 juin 1990, le Parlement a adopté la Déclaration de Souveraineté de la « République Soviétique Socialiste Moldave » qui, par ailleurs, stipule la suprématie des lois moldaves par rapport à celles de l’Union Soviétique. Après l’échec de la tentative de coup d’état du 27 août 1991, la Moldavie s’est proclamée indépendante. Un an après, en 1992, elle est devenue membre des Nations Unies. L’actuelle constitution fut adoptée en 1994. La même année, la Moldavie devient membre de la Communauté des Etats Indépendants (CEI), ce qui constitue une modalité d’assurance de l’accès aux marchés habituels, et notamment au marché russe.

En 2005, la Moldavie a décidé de changer son orientation politique et est devenue le premier pays de l’espace CEI à adopter un plan d’actions avec l’Union Européenne. Le plan d’actions Moldavie-UE a augmenté le degré d’alignement de la Moldavie à l’UE. Actuellement, la Moldavie est orientée en faveur de l’Union Européenne.

Ce site a été conçu avec le soutien des membres de l’Association Nationale pour le Tourisme Réceptif

 

La traduction française de ce site a été réalisé avec le soutien de l'Alliance Française de Moldavie 

ceed-logo-big

Ce site a été conçu avec le soutien du projet USAID CEED II project.
Son contenu ne reflète pas forcément la vision de l’USAID ou du Gouvernement des États-Unis.
Mentions légales.